Publié le 25/06/2019

Résumé Friends Cup (Saïd Sefiani)

Friends Cup _ Dimanche 30 Juin

Scramble à 2

Philanthrope

Saïd souhaite rester discret, mais comment ne pas le mettre en avant après l’investissement effectué sur cette journée pour que nos golfeurs se délectent de sa générosité. Du petit déjeuner au cocktail dinatoire prolongé, la journée aura été parfaite !

Des concours de drive et d’approche, un en-cas au 13, une dotation gargantuesque… Tout cela au cours d’une journée idéale pour la pratique de notre sport favori, sur un parcours emmené par Jeremy et son équipe à un niveau rarement atteint.

Ami-Ami

Quelle formule plus friendly que le scramble pouvions-nous choisir ? De ces mauvais coups rattrapés (ou pas) par le partenaire naissent des liens que seul le golf parvient à tisser.

A Cameyrac encore plus qu’ailleurs, chaque départ est une remise en question, et chaque coup à jouer nécessite une intense réflexion. Pas tant que ça au départ du 3, puisqu’il y avait un concours de drive : on pensait Quintin intouchable à 50 m du green, mais c’était sans compter sur Julien Bicho ! Chez les dames, c’est Audrey Rose qui l’emporte. Au concours d’approche, une lutte acharnée a primé Pierre Dulong qui pose la balle à 2.7 m du trou !!

Le net était à l’honneur ce dimanche, et Franck Bergeon & Jérôme Sarrailler pourront remercier Saïd de ce choix : ce sont nos champions du jour. Le podium est complété par les pairs Cyril Briand/ Jacques Marec et Nicole Devier/ Jean-Louis Devier.

Mais le classement a peu d’importance, puisqu’une nouvelle remise des prix made in Cameyrac permet à l’ensemble du champ de joueurs de repartir les mains pleines !

La vie en rose

A Cameyrac, on joue au golf, mais, encore plus qu’ailleurs, on chante un peu, on danse beaucoup, on rit énormément, on s’amuse à la folie… Qu’il est difficile de quitter Cameyrac sans écraser une petite larme.

De ces rencontres incroyables que la vie peut nous offrir, qu’aucun mot ne parviendrait à embrasser pleinement, je souhaite rendre hommage à JC, Jeremy et Loïc. Qu’il est difficile de vous quitter, messieurs. A Cameyrac encore plus qu’ailleurs, les équipes méritent tout votre respect.

Les belles rencontres auront été légion, et je vous accueillerai avec plaisir sur les fairways de la ville rose. Je vous laisse en bonne compagnie, et avec la conviction profonde d’avoir remis ce golf qui le mérite tant sur les bons rails… Vive le golf à Cameyrac, et à Seilh ;)

Résultats complets

Photos